samedi 9 septembre 2017

DES CONSEILS POUR REDIGER VOTRE DOSSIER DE DEMANDE A LA CITF


Pour faciliter la rédaction des dossiers présentés à la CITF, voici quelques conseils informels.

CONSEIL 1 : Bien lire le contenu du site www.citf-info.net et  mais attendre la nouvelle version du site qui devrait être en ligne en décembre 2017. Vous pourrez alors télécharger le nouveau formulaire officiel à remplir avec le plus grand soin. C'est notamment lui qui va permettre d'estimer à sa lecture si le projet est recevable ou non quant à la règle des trois pays, deux continents.

CONSEIL 2 : Rédiger le dossier en vous mettant à la place de ceux qui vont les découvrir. Les experts et fonctionnaires représentant les gouvernements membres lisent chaque dossier avec un a priori positif mais ont besoin qu'on leur explique, clairement et simplement, les bonnes raisons de lui accorder une priorité dans le cadre des objectifs fondamentaux de la CITF.

CONSEIL 3 : Bien structurer le propos. Voici une suggestion officieuse de la composition du dossier OUTRE LE FORMULAIRE OFFICIEL A TELECHARGER. Les données quantitatives sont à titre indicatif.

1) Un petit chapeau d'une vingtaine de lignes définissant le projet, la volonté commune de rencontre et de partage, l'originalité etc.

2) Un bref descriptif (15 lignes max chaque) du porteur du projet et des deux principales structures partenaires (fondation - fondateurs, mandat principal, ligne artistique, pratiques...). S'il y a plus de deux partenaires (outre le porteur qui rédige le dossier), il faut choisir les deux les plus significatifs pour constituer trois pays, deux continents ! Et surtout être cohérents par rapport aux données du formulaire officiel !!!

---> Remarque importante 1 : les trois partenaires doivent être bien distincts (par de double appartenance) et ne doivent pas constituer de "vieux compagnons de route", la priorité étant accordée aux vraies nouvelles rencontres et confrontations d'univers artistiques qui peuvent se nourrir réciproquement.

---> Remarque importante 2 : deux des trois partenaires doivent être des structures de création artistique. Le troisième peut être un créateur isolé à condition qu'il soit impliqué dès le départ et produise une oeuvre originale et significative pour ce projet précis (écriture, scénographie, musique...). Par exemple, la reprise d'un texte existant en amont n'accorde pas la qualité de partenaire de l'auteur. Ce n'est que s'il participe à l'élaboration du projet et écrit un texte spécifique pour celui-ci (ou procède à une adaptation radicalement différente de l'original) qu'il pourra éventuellement intervenir comme troisième partenaire. Les simples interprètes, les coproducteurs, les pré-acheteurs... ne sont pas considérés comme des partenaires intervenant dans la conception artistique du projet.

---> Remarque importante 3 : les territoires français d'Outre-mer sont considérés comme "hors Europe". Il est donc possible d'avoir un partenaire français de l'Hexagone et un autre partenaire français d'Outre-mer à condition que le troisième ne soit pas français. De même - exceptionnellement et temporairement - les ex-"pays de l'Est" comme la Roumanie peuvent être considérés comme une "entité continentale" afin de faciliter l'implication de partenaires de ces pays dans des projets avec d'autres créateurs européens.

3) Quelques paragraphes sur l'origine de la rencontre des partenaires, les envies de travailler ensemble... Bien insister que ces premières expériences de travail.

4) Des précisions sur la pièce (si elle existait préalablement), les raisons du choix de ce texte (tout ce qui peut aider à comprendre comment et pourquoi celui-là plutôt qu'un autre), les options éventuelles d'aménagement, etc... OU, pour les écritures originales, une note édifiante sur la manière dont le texte va être élaboré et par qui, ainsi que au moins le synopsis même si le texte n'est pas central.

5) PARTIE IMPORTANTE : les lignes dramaturgiques du spectacle, les options de mises en scène, de jeu, les formes particulières, etc.

6) Les intervenants : une quinzaine de lignes max par intervenant (tous) dans le processus de création.

7) Le déroulement / étape par étape (repartir au début). Ce qui est déjà fait, ce qui va se faire, les phases sur lesquelles porte la demande.

8) Les adjuvants (autres institutions associées, coproducteurs, etc.)

9) Le budget (recettes et dépenses). Pour rappel la somme demandée à la CITF ne doit pas être "dédiée" à une dépense en particulier. Bien indiquer quelque chose du genre "en attente" pour toutes les recettes non confirmées, dont forcément celle de la CITF.

Les investissements sur fonds propres des partenaires (gestion, interventions "en régie", prêt d'intervenants, accueils en résidence, prise en charge de déplacements, etc. doivent être chiffrés et mis en dépenses et en recettes.

10) Joindre en annexes :
- le texte (en l'état, préciser)

- éventuellement une note plus large pour les 3 partenaires principaux ainsi que les autres "porteurs"

- un lettre sur entête des trois partenaires manifestant clairement par écrit leur participation au projet et leurs engagements. Il faut bien veiller à ce que ces lettres montrent clairement qu'ils sont impliqués ARTISTIQUEMENT et pas seulement en fournissant des moyens ou des intervenants.

- les éventuelles lettres d'engagement ou d'intérêt de programmateurs, tourneurs, autres partenaires...

...bref, tout ce qui peut éclairer le travail de ceux qui vont devoir décider des priorités parmi les dossiers soumis !!!

Bon travail !

CONSEIL 4 : Ce n'est pas un concours au plus gros dossier. Plus c'est clair, riche et précis, mieux c'est apprécié.




Nous espérons que ceci pourra vous être utile. Pour rappel, vous pouvez éventuellement contacter un membre de la CITF (en particulier un expert - voir sur le site) en cours de préparation de votre dossier. Il pourra (dans les limites de ses disponibilités) vous donner un premier retour sur la rédaction de votre projet de dossier.

Le secrétariat général peut également répondre à vos questions ou demandes de précisions, uniquement pas courriel et également dans les limites de ses possibilités. 

La coordination par contre s'arrêtera au 31 décembre 2017 et ne répondra plus à vos demandes à partir de cette date.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire